• Chronique 8 : Ondine, Friedrich de la Motte-Fouqué

     

    Une conte dans la tradition et la magie

     

    Ondine

    Auteur : Friedrich de la Motte-Fouqué

    Genre : Conte

     

    Synopsis : Quel poème merveilleux et charmant que l'Ondine ! Ce poème est lui-même un baiser : le génie de la poésie embrassa le printemps endormi, et celui-ci ouvrit les yeux en souriant, et toutes les roses embaumèrent et tous les rossignols chantèrent, et ce que les roses ont embaumé et ce que les rossignols ont chanté, notre excellent Fouqué sut l'exprimer en l'appelant Ondine.

     

     

    Mon avis : Voilà une histoire qui m’intriguait beaucoup.

     

    J’avais oublié le plaisir de lire des contes, merci la Motte-Fouqué de m’avoir redonné envie !

     

    Ondine est donc un conte traditionnel retraçant le mythe d’Ondine (si si, je vous promets). Il est rapide et envoutant, et puis il faut dire que c’est un mythe que j’aime vraiment beaucoup.

     

    Je trouve cette adaptation du mythe très bonne. Il y a une sorte de magie qui entoure le récit et c’est juste trop prenant. L’univers, les personnages sont très réalistes, mais alors Ondine et ses manières sont totalement imprégnées de magie. De plus les passages où elle évoque sa vie sous l’eau renforcent le côté magique de ce récit. Le mélange réalité/fantaisie est vraiment agréable à lire.

     

    Le côté à la fois tragique et beau de la fin du conte est totalement traditionnel aussi et c’est très plaisant de lire ce genre d’œuvres classiques. J’ai trouvé la fin personnellement sublime, et reflétant magnifiquement bien toute l’histoire.

     

    Il y a néanmoins quelques points négatifs dans cette charmante œuvre. En effet, on ne s’attache pas réellement aux personnages. Ondine est même des fois agaçante je trouve.

    Egalement, il y a un côté vraiment ancien qui se retrouve dans la façon dont les personnages s’expriment. Cet ancienneté contraste avec le siècle de l’auteur qui n’est pourtant pas si éloigné que ça (XIXe).

     

    De plus, les transitions entre chaque chapitre sont des fois brutales. Chaque chapitre est un moment clé de l’histoire. Par exemple « comment Ondine est arrivée chez les pêcheurs », « la fête en l’honneur de Bertha », « la vie au château » etc. Mais des fois nous passons trop vite dans le temps et c’est surprenant quand nous commençons le chapitre suivant. C’est une structure traditionnelle également mais j’en ai été un peu déçue.  

     

    Dans la globalité donc, ce conte est charmant, classique et mythologiquement bon. Les petits détails évoqués plus haut ont tout de même un peu dérangé ma lecture, ce qui est dommage je trouve. Après, cela reste une superbe adaptation du mythe d’Ondine que je peux vous recommander, surtout qu’elle est disponible en ligne car plus éditée de nos jours. Voici le lien rien que pour vous ! 

     

     

    Ma note : 

    Intrigue : «««««

    Univers/Personnages : «««««

    Ecriture : «««««

    Livre (physique) : «««««

    Total : 17/20 

     

    Lu dans le cadre de ces challenges : 

     

    - Coupe des 4 maisons - session 3 

    - Je vide ma bibliothèque

    - Le zoo littéraire

    - Le challenge des 170 idées 


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique