• Chronique 3 : L’Héritage : Eragon (tome 1), Christopher Paolini

    Chronique 3 : L’Héritage : Eragon (tome 1), Christopher Paolini

     

    Une fantasy pleine d'aventures passionnantes ... 

     

    L’Héritage : Eragon (tome 1)

    Auteur : Christopher Paolini

    Editions : Bayard Jeunesse

    Parution : 2010

    Pages : 679

    Prix : 10.90 €

     

     

    Synopsis : Depuis des décennies, le mal règne dans l’Empire d’Alagaësia. Or, un jour, Eragon, un jeune fermier, découvre au cœur de la forêt une pierre magnifique. Elle est si bleue, si lisse ! Fasciné, il l’emporte à Carvahall, le village où il vit avec son oncle et son cousin. Comment pourrait-il deviner qu’il s’agit d’un œuf, et qu’un dragon porteur d’un héritage ancestral, aussi vieux que l’Empire lui-même, va éclore … ? Dès lors, la vie d’Eragon est bouleversée. Contrait de quitter les siens, il s’engage dans une quête qui le mènera aux confins d’Alagaësia. Guidé par les conseils de Brom, un vieux conteur, le garçon devra affronter, avec son dragon bleu, les terribles ennemis envoyés par le roi dont la malveillance démoniaque ne connaît aucune limite. Eragon n’a que quinze ans, mais le destin de l’Empire est désormais entre ses mains.  

     

    Mon avis : Ça fait des années que j’avais envie de me lancer dans le livre « Eragon » sans savoir qu’il s’agit en réalité d’une saga.

     

    Je me suis lancée dans l’histoire et ai été directement transportée. L’univers est très bon, bien construit, complexe sans être incompréhensible. On ne se perd pas dans l’univers ni dans les noms contrairement à d’autres romans avec des univers totalement inventés. La carte présente au début du livre aide aussi beaucoup lorsqu’on essaie de se repérer et je trouve cette idée très bonne.

     

    L’intrigue de l’histoire est super bien construite, elle est complexe et son avancée est crescendo. Les descriptions des personnages, scènes, paysages sont bien faites et nous n’avons pas trop de mal à nous plonger dans l’univers.

     

    La scène principale de guerre est brève mais tout de même complète et je trouve que c’est un point très positif car j’ai personnellement horreur des guerres qui durent 100 pages à n’en plus finir. L’essentiel y est décrit sans nous encombrer sous une masse d’actions, de combats et de morts.

     

    Les personnages sont super bien travaillés et ont de bonnes personnalités bien uniques. Leurs histoires sont prenantes et bien imaginées et leurs caractères propres les rendent attachants. La relation d’Eragon et son dragon est marrante et mignonne à lire.

     

    Le seul petit point négatif que je pourrais trouver est le côté « tiré par les cheveux » que j’ai ressenti suite à la succession événements où Eragon se retrouve dans le pétrin et en ressort (non sans mal) toujours vivant. Je trouve qu’à force cela faisait beaucoup de « coups de chance » pour ce petit personnage.

     

    La structure en petits chapitres nombreux est pour moi la plus agréable car il y a beaucoup de changements de situation et on peut faire une pause dès qu’on le veut sans se couper au milieu d’une action. De plus, la plume de Paolini est fluide, simple à lire mais riche.

     

    Ce livre peut paraître long mais la police utilisée est espacée et cela rend la lecture bien agréable et rapide.

     

    J’ai vraiment envie de lire le tome deux de cette saga, la fin laisse à entendre une suite encore meilleure ! Ce premier tome est un coup de cœur (le premier de l’année !)

     

     

    Ma note : 

    Intrigue : «««««

    Univers/Personnages : «««««

    Ecriture : «««««

    Livre (physique) : «««««

     Total : 20/20 

     

    Lu dans le cadre de ces challenges : 

     

    - Coupe des 4 maisons - session 3 : 15 points

    - Challenge des 100 romans en 2018

    - Lire plus pour acheter enfin

    - La traversée littéraire : Case 21

    - Le challenge des 170 idées : 

    - Le zoo littéraire : dragon

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :