• Chronique 6 : Les royaumes de feu : La prophétie (Tome 1), Tui T. Sutherland

     

    Des petits dragonnets adorablement attachants

     

    Les royaumes de feu : La prophétie (Tome 1)

    Auteur : Tui. T Sutherland

    Editions : Gallimard (jeunesse)

    Parution : 2015

    Pages : 382

    Prix : 14 €

     

     

     

    Synopsis : Une terrible guerre divise les royaumes du monde de Pyrrhia. Selon une mystérieuse prophétie, seul cinq jeunes dragons nés lors de la Nuit-la-plus-Claire pourront mettre fin aux combats et apporter la paix. Mais les élus Argil, Tsunami, Gloria, Comète et Sunny, rêvent de voler de leurs propres ailes plutôt que d'accomplir leur destin ...

     

    Mon avis : Ce livre m’intriguait beaucoup puisque c’est une histoire avec des dragons, je l’ai donc trouvé à la médiathèque et ai sauté dessus.

     

    J’ai eu un peu de mal à entrer dedans au début. Les 2/3 premiers chapitres ne m’ont pas trop accrochée. Malgré tout j’ai continué et d’un coup j’ai totalement été prise dans l’histoire. J’ai trouvé l’intrigue bonne, classique mais qui fonctionne toujours. Le fait qu’il y ai un chapitre « prélude » est sympathique aussi, même si sur le moment on ne comprend rien, il s’éclaire avec l’histoire.

     

    Les personnages sont super attachants et bien développés. Chaque dragon a sa propre personnalité. L’univers aussi est bien imaginé, les différents clans et races de dragons etc. C’est simple, compréhensible, et ça tient la route.

    Les petites histoires qui s’enchaînent sont juste trop envoutantes et on a envie de savoir si les petits dragons vont s’en sortir.

     

    Là où j’avais un peu peur c’était sur l’écriture. Je redoutais le côté enfantin et « cucu »  d’un livre pour enfants, mais il s’est finalement avéré que la plume de l’auteur est très bien tournée. Elle est certes simple et facile à comprendre, mais sans trop pour autant être destinée uniquement aux enfants. Il y a même certains moments un peu sanglants, noirs qui m’ont paru bizarre dans un roman pour de si jeunes enfants mais je me fais peut être des idées vis-à-vis de la mentalité des petits (je ne me rappelle pas si j’ai lu ou pas ce genre de passages sombres à 10 ans mais peut être que si finalement).

     

    C’est donc un premier tome qui annonce une bonne suite. Les aventures des dragonnets sont prenantes à souhait et l’écriture si fluide malgré les 2/3 petits moments de niaiseries (limite agréables). Je n’hésiterais pas à lire la suite c’est sûr, et je le recommande à ceux qui aiment les petites histoires d’aventures fantastiques, c’est un moment agréable à passer !

     

    Ma note : 

    Intrigue : «««««

    Univers/Personnages : «««««

    Ecriture : «««««

    Livre (physique) : «««««

     Total : 17/20 

     

    Lu dans le cadre de ces challenges : 

     

    - Coupe des 4 maisons - session 3 

    - Challenge des 100 romans en 2018

    - Le challenge des 170 idées 


    votre commentaire
  • Chronique 5 : Wonder, R.J. Palacio

     

    Une histoire pleine d'amour et de positivité !

     

    Wonder

    Auteur : R.J. Palacio

    Editions : Pocket

    Parution : 2013

    Pages : 405

    Prix : 17.90 €

     

     

     

    Synopsis : Ne jugez pas un livre sur sa couverture. Ne jugez pas un garçon sur son apparence. "Je m'appelle Auguste. Je ne me décrirais pas. Quoi que vous imaginiez, c'est sans doute pire." Né avec une malformation faciale, Auguste, dix ans, n'est jamais allé à l'école. Aujourd'hui, pour la première fois, ses parents l'envoient au collège ... 

     

    Mon avis : La première chose qui m’a touché dans ce roman est le thème. C’est une thématique importante à traiter et qui touche beaucoup de personnes sans que l’on s’en rende compte : le regard d’autrui. Certes, ici, le personnage principal, Auguste, est défini comme terrifiant, mais son cas arrive forcément à beaucoup de monde (pas au même point qu’Auguste non plus, il n’est que là pour montrer la puissance de cet acte en l’abusant). De plus, il y a un côté très réaliste déjà par le cadre spatio-temporel qui se situe à notre époque et dans un foyer tout à fait commun avec un enfant qui va au collège. Il y a des références à des œuvres réelles comme Star Wars qui renforcent encore plus le réalisme et donc le côté tragique de l’histoire. On peut facilement se retrouver dedans.

     

    Pour ce qui est de l’écriture, elle est fluide, simple, vraiment agréable et accessible à tous et le roman est séparé en pleins de petits chapitres ce qui le rend très rythmé et accrochant.

     

    Comme tout le monde je suppose, j’ai eu un peu peur du changement soudain de point de vue, mais finalement celui-ci est bénéfique à l’histoire. Les événements vécus par notre petit Auguste sont repris par les autres personnages de leurs points de vue, souvent très touchant. Cela développe donc le thème plus loin, pas uniquement au point de vue de « la victime » mais aussi du point de vue des amis et des proches, ce qui est beaucoup plus enrichissant.

     

    Malgré tout j’ai trouvé quelques points négatifs mineurs. Certains personnages peuvent paraitre un peu lourds comme la mère d’Auguste qui est surprotectrice (on a envie de lui crier « mais laisse-le vivre ! »). Egalement, le dénouement est prévisible à 200 % (de mon avis, on peut déjà savoir comment cela va se finir en commençant le livre) et il n’y a pas vraiment d’éléments qui vont casser ce côté prévisible.

     

    Je dirais donc que l’aura qui se dégage de cette œuvre est super positive, que la morale est très bonne et que ce sujet et à ne surtout pas ignorer. Ce livre devrait être mit entre les mains des plus jeunes, avant le collège même je dirais (puisque c’est souvent à cette époque-là que les moqueries commencent). Je le conseille vivement pour un petit moment de détente et pour se réchauffer le cœur. 

     

     

    Ma note : 

    Intrigue : «««««

    Univers/Personnages : «««««

    Ecriture : «««««

    Livre (physique) : «««««

     Total : 17/20 

     

    Lu dans le cadre de ces challenges : 

     

    - Coupe des 4 maisons - session 3 

    - Challenge des 100 romans en 2018

    - Le challenge des 170 idées : 57 Une tête

    - Le Uno Littéraire 

    - 26 Lettres pour rêver

     


    votre commentaire
  • PAL Février 2018

     

    Bonjour, bonsoir

    Je fais un post afin de me fixer un objectif de PAL pour chaque mois de l'année. 

    Je continue donc avec Février. Mon but est de finir la PAL mais sans pour autant me mettre trop de pression. Si j'en lis plus c'est mieux mais si je ne lis pas tout ils seront pour la PAL du mois suivant.

    En janvier je n'avais pas lu 2 livres, il se rajouteront donc ici à la PAL. J'ai également décide de suivre Audrey - Le souffle des mots (sur youtube) dans son challenge "petit mois petites lectures" pour février. Et de plus j'ai des livres de cours à continuer ! Cela fera donc une petite PAL importante je pense : 

    • Les royaumes de feu : La prophétie (Tome 1), Tui T. Sutherland
    • Les royaumes de feu : (Tome 2), Tui T. Sutherland
    • Jacques et son maître hommage à Denis Diderot en trois actes, Kundera
    • Ondine, Jean Giraudoux
    • Ondine, La Motte-Fouqué
    • La symphonie pastoral, André Gide

    2 commentaires
  • Acquisitions récentes #2

     

    Bonjour ! Je vous refait un article pour mes nouvelles acquisitions livresques de ce mois de janvier. 

    En premier lieu j'ai dû acheter de nombreux livres de cours (je suis en première année de lettres modernes).  J'en ai trouvé pas mal sur amazon d'occasion (car je ne me voyais pas tout acheter neuf). 

    1. Le roi des Aulnes, Michel Tournier (éditions Folio)

    2. Romances sans paroles suivi de Sagesse, Paul Verlaine (éditions Librio)

    3. Poèmes saturniens & fêtes galantes, Paul Verlaine (éditions Gallimard)

    4. Vie et opinions de Tristram Shandy, Sterne (éditions Flammarion)

    5. Jacques et son maître hommage à Denis Diderot en trois actes, Kundera (éditions Folio)

    6. Jacques le fataliste et son maître, Diderot (éditions Le Livre de Poche)

    7. Gaspard de la nuit, Aloysius Bertrand (éditions Le Livre de poche)

    8. Ondine, La Motte-Fouqué (Librairie José Corti) : renvoyé car illisible (pages non découpées, ...)

    Acquisitions récentes (2)

    Acquisitions récentes (2)

    J'ai ensuite reçu un cadeau d'anniversaire en retard d'une amie : 

    1. Fahrenheit 451, Bradbury (éditions Folio)

    Et pour finir, mon père a un ami qui vend des livres d'occasion sur internet (son amazon ici). Sa boutique s'appelle Paragraphes. Etant donné que son entrepôt est dans la même ville où je vis je vais directement les acheter là-bas. Je ne vais pas vous cacher que lorsque je vois le travail fourni et le fait qu'il s'en occupe avec sa fille face au peu d'argent qui rentre cela me fait un peu de peine. 

    J'ai donc acheté ces livres pour 20€ en tout. 

    1. Dôme (Tome 1), Stephen King. (éditions Le livre de poche)

    Après avoir vu la série j'ai tout de suite eu envie de lire le livre ! Il coûte initialement 8,90€.

    2. A la croisée des mondes : Le miroir d'Ambre (Tome 3), Philip Pullman. (éditions Folio Junior)

    Je n'ai pas encore le tome 2 mais j'ai lu le premier récemment et j'ai adoré. J'essayerais de trouver le 2 autre part. Il coûte 8,90€ d'origine.

    3. Le tour du monde en quatre-vingts jours, Jules Verne (éditions Prestige du livre)

    Je n'ai pas trouvé le prix initial c'est un livre assez vieux. 

    4. Ondine, Jean Giraudoux (éditions Le livre de poche) 

    Un livre pour les cours qui coûte 4,10€ (la version plus récente du moins) 

    5. Les chroniques de Narnia (Tomes 1,3,4,5 et 7), CS Lewis (éditions Folio Junior)

    Je commence cette saga pas trop complète, je n'ai pas trouvé de prix fixe. 

    Acquisitions récentes (2)

    Acquisitions récentes (2)


    2 commentaires
  • Chronique 4 : Dans le désordre, Marion Brunet

     

    Une histoire déroutante ... 

     

    Dans le désordre

    Auteur : Marion Brunet

    Editions : Sarbacane

    Parution : 2016

    Pages : 251

    Prix : 15.50 €

     

     

    Synopsis : Ils sont sept. Sept qui se rencontrent en manif, dans la révolte, dans le désordre, refusant la vie qu'on leur impose. Il décident de vivre ensemble, en squat et en meute. 

    Et au coeur de la meute, il y a Jeanne et Basile, qui découvrent l'amour, celui qui brûle et transporte.

     

     

    Mon avis : La première chose que je tiens à préciser c’est que j’ai rarement éprouvé de tels sentiments pendant une lecture.

     

    Cette histoire est poignante, des jeunes anarchistes qui se trouvent dans une manifestation et décident de vivre ensemble en squat. Ils sont 7 personnages, 7 avec des personnalités et des histoires propres. L’univers est ultra réaliste (dans le monde réel, à notre époque, certains travaillent, d’autres à la fac, …)

     

    Au début je n’ai pas accroché, mais au bout de quelques pages j’ai commencé à me plonger vraiment dans l’histoire. Je me suis vite accrochée aux personnages et je me reconnaissais beaucoup à travers Jeanne.

     

    La chose qui perturbe c’est de voir un groupe de jeune accomplir des choses que je n’ai jamais osé faire (manifester, tout plaquer et vivre en meute, se rebeller face à la société, …) Je pense que cela m’a beaucoup bouleversé et a réveillé mon côté rebelle.

     

    L'histoire d'amour entre Jeanne et Basile provoque de la jalousie, ils ont l'air vraiment unis par un lien fort comme des aimants. Pour une histoire d'amour au milieu d'un roman comme cela je ne l'ai pas trouvée trop lourde et même essentielle à la trame. 

     

    J’ai tellement aimé l’univers et les personnages que j’aurais voulu ne pas que cela finisse. Rien que leurs petites mésaventures quotidiennes tout le long du livre m’auraient plu. J’aurais tant aimé une suite mais avec la fin offerte ici cela ne serait pas réellement faisable. J’en suis navrée. L’évènement important du livre (je n’en dirais pas plus pour ceux qui ne l’ont pas lu) a totalement coupé le petit bonheur qui entourait le groupe, et m’a fait un choc effroyable. Je ne m’y attendais tellement pas que j’ai failli balancer le livre de colère. J’ai également pleuré suite aux détails de ce qu’il se passe dans la tête du personnage concerné (suite à des expériences personnelles dont la plaie n’est pas encore refermée).

     

    J’ai pleuré sur des pages entières. Je me suis rarement lâchée autant sur une lecture. Tous mes sentiments sont passés (envie, joie, palpitations, rire, colère, tristesse, injustice, …)

     

    Je pourrais trouver ce livre mauvais dans le sens où j’étais très en colère suite à l’évènement de la fin, mais ce live a tellement de pouvoir que je ne peux que lui mettre la meilleure note qu’il soit. Pour moi c’est un chef-d’œuvre mais pour rien au monde je ne le rouvrirais. Je le conseil à tous ceux qui se sentent l’âme rebelle, et même ceux qui ne se sentent pas forcément mal dans cette société où qui n’ont rien à lui reprocher, juste parce que ce roman ouvre les yeux et nous confronte à la vie des jeunes de nos jours.  

     

    J’irais jusqu’à dire qu’il s’agit là de mon second coup de cœur de l’année, mais un coup de cœur assez étranger qui me laisse encore quelques jours après sur la frustration de ne pas vivre dans ce monde et d’avoir éprouvé tant de sentiments de façon impuissante.

     

    (Cette chronique n’a peut-être pas trop de sens et je m’en excuse mais je suis réellement encore perturbée.)

     

    Ma note : 

    Intrigue : «««««

    Univers/Personnages : «««««

    Ecriture : «««««

    Livre (physique) : «««««

     Total : 20/20 

     

    Lu dans le cadre de ces challenges : 

     

    - Coupe des 4 maisons - session 3 

    - Challenge des 100 romans en 2018

    - La traversée littéraire : Case 28

    - Le challenge des 170 idées 

    - 26 lettres pour rêver : D

    - Le tour de France littéraire

     


    votre commentaire